AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (#2346) love you beyond words.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eamon Pritchard
hold me still, bury my heart.
avatar

Messages : 412
Pseudo : honeycomb • sarah
Id details : daniel craig, © smoaks
Age : fifty years
Job/studies : cop, full-time dad
Status : widower
Family portrait : protective and imperfect dad
Equipe : eagle

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address: #234 anchor street, seattle
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: (#2346) love you beyond words.    Mer 6 Jan - 18:21



And I hope you will always feel that,
even when I'm not around to tell you so
.

Le temps n’était pas au beau fixe chez les Pritchard. Les temps étaient durs avec Cat qui se rebellait, la réapparition à Seattle de Skye et l’anniversaire de la mort de Kate qui approchait. Eamon était maussade et la mauvaise humeur le gagnait régulièrement malgré les efforts de ses enfants pour lui faciliter la vie. C’était un père chanceux, avec de grands bébés adorables, gentils et bien élevés. Il ne pouvait pas se plaindre. Et même si la nouvelle venue s’avérait récalcitrante, Eamon savait dans le fond qu’il était capable de gérer. Néanmoins, le déjeuner dominical prévu était une aubaine à ses yeux et il était ravi de savoir que son aînée allait les rejoindre. Il s’inquiétait régulièrement pour Rayann, maintenant qu’elle prenait son indépendance, mais elle était sur la bonne voie avec sa boutique, même si ce sale petit Connor restait dans les parages. Eamon était un père attentif et stressé, alors l’avenir de ses enfants était primordial. Il était généralement au courant de beaucoup de chose sans que Rayann, Peter ou Leigh s’en rendent compte. Il savait garder ses sources pour lui ou même ses découvertes. Il avait appris au fur et à mesure des années à être plus distant de temps à autre afin de mieux les laisser grandir. Être parent était un rôle difficile, semé d’embûches et de questions sans réponse, mais avec le recul, Eamon semblait s’en tirer. Il aurait voulu que Kate soit là avec lui, pour les voir grandir, pour l’aider, le guider –elle savait tellement plus s’y prendre. Mais la réussite de ses enfants devenait la sienne et les voir grandir ainsi le galvanisait.  Il était aux fourneaux préparant son fameux poulet rôti quand sa Rayann fit irruption dans la maison. « Rayann, je suis dans la cuisine ! » hurla-t-il d’une pièce à l’autre. Quand sa fille rentra dans la cuisine son visage s’éclaira. Il était heureux de la voir. « Comment ça va ma princesse ? » lui demanda-t-il en la prenant dans ses bras tel un papa ours.

_________________

Memories and thoughts age, just as people do. But certain thoughts can never age, and certain memories can never fade.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayann Pritchard

avatar

Messages : 336
Pseudo : l'oisillon bleu.
Id details : sowon. - maknae (avatar). - tumblr (sign).
Age : twenty-four yo.
Job/studies : co-owner of a jewelery shop.
Status : lost in a whirlwind of thoughts.
Family portrait : eldest of a family of three children.
Equipe : little eagle.

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability: open.

MessageSujet: Re: (#2346) love you beyond words.    Mer 6 Jan - 21:20

Journée matinale mais surtout une journée qui débuter plutôt mal. Tomber du lit, se rendre compte que le nouveau pensionnaire de l'appartement avait tout mis sans dessus dessous, la douche qui ne laisse couler que de l'eau froide et pour finir cet énième appel de Connor ! Ce dernier n'avait de cesse de te laisser des messages qui bouchonnait ton répondeur. Toujours la même rengaine à la recherche d'excuses et d'explications. Après son altercation avec Ryker, il avait tenté à maintes reprises de te contacter mais sans grand succès. Il fallait dire que tu avais plutôt claire et directe sur le sujet. Un sérieux tranchant qui ne se révélait que lorsque tu étais à bout de patience, autant dire une attitude aussi rare que l'on puisse le croire possible. Les cheveux encore humide, tu les sèches rapidement avant de te rendre compte que l'heure avait défilée un brin trop vite. Tu ronchonnes à voix basse tout en enfilant ta veste de saison et saisir tes clés sous les miaulements rageurs du chaton qui grattent jusqu'à la porte d'entrée. Il ne fallait que quelques minutes en vélo pour se rendre au domicile de ton enfance mais marché et humer l'air te ferait le plus grand bien. Tu n'étais pas une grande fervente de la période hivernale – en particulier parce que tu étais une éternelle frileuse – mais les festivités de fins d'années avaient de quoi apporter sa dose de sourires, de bonne humeurs et de plaisirs partagées. Il en allait de même pour les repas qui avait lieux à la maison chaque semaine. Bien que tu ais pris l'initiative de prendre un appartement, tu ne cessais toujours avec ce même plaisir de passer à la maison afin d'aider les tiens. Une famille où chacun des membres à sa place et où le soutien et la confiance sont des maîtres. Voilà quelques années que ton père se débrouillait de son mieux pour vous élever toi et tes cadets – et même s'il s'en sortait comme un chef – tu sais combien son degré de craintes à vos égards de faisait que gagner du terrain. L'arrivée de Cat avait quelque peu chamboulé le calme de la maisonnée, mais tu avais confiance en elle et en ton père pour parvenir à arranger les choses. Un bon quart d'heure plus tard, tu pousses la porte de la maison qui a accueillit tes premiers pas chez les Pritchard. « Rayann, je suis dans la cuisine ! ». La voix portante de ton père retentit dans le salon alors que tu te diriges dans la cuisine. Étrangement, la demeure est silencieuse et l'odeur appétissante du repas te rappelle que tu n'as pas pris le temps de manger ce matin. Le visage de ton père rayonne d'un sourire lorsqu'il t'aperçoit. Vous aviez toujours été très proches et les dix dernières années n'avaient fait que vous rendre davantage complices l'un envers l'autre. Tu souris à ton tour lorsque tu t'avances vers alors qu'il te prend dans ses bras délaissant la préparation de sa spécialité culinaire.« Comment ça va ma princesse ? ». Une voix de papa poule emplit de fierté, une étreinte protectrice. Une étreinte qui reste la même qu'il y a dix-neuf années, alors que tu étais pas plus haute que trois pommes. « Je me porte comme un charme ! ». Un charme de vengeance que rumine la méchante reine sur la gent masculine de la nouvelle génération ! Tu lui souris tout en humant la bonne odeur qui se préparait pour ce midi. « Et toi comment ça va ? Les filles ne sont pas à la maison ? ». Lui demandes-tu tout en enlevant ta veste avant de t'appuyer contre l'un des meubles de la cuisine. Peter devait répéter avec son groupe de musique – encore un clin d'oeil qui te ramène sans le vouloir à ton meilleur ami – donc il ne tarderait pas à rentrer, mais Leigh et Cat ne semblaient être présentent.

_________________
"change your heart look around you, change your heart it will astound you, i need your loving like the sunshine and everybody's got to learn sometime"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
(#2346) love you beyond words.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» the Love Juke Box
» [News] Nouvelle chanson de Tokio Hotel : "Love And Death"
» Spanish is the Love Tongue
» [Italie] "Love and Death" utilisée durant le match de foot Allemagne-Argentine
» Carlos Santana/Mahavishnu John McLaughlin : Love Devotion Surrender (1973)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VI/ TAKE A CUP OF TEA :: RP-
Sauter vers: