AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Ma vie, mon cul, mon chien

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Matthew Vreeland

avatar

Messages : 14
Pseudo : Grumpy Pancake
Id details : Robert Buckley - Shiya
Age : Trente ans
Job/studies : Secrétaire à la clinique vétérinaire
Status : Célibataire
Family portrait : Fils cadet "ex-aequo"
Equipe : Foxy-Fox

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 15:58




Matthew Robert VREELAND
▪ Le chocolat vient du cacao qui pousse dans les arbres donc le chocolat est un légume ▪



PRENOM(S) NOM Matthew Robert VREELAND AGE trente ans DATE ET LIEU DE NAISSANCE Dix—huit Juillet dix-neuf-cent-quatre-vingt-six à SEATTLE ORIGINES Plutôt américano-américaine et même plutôt de l’État de Washington NATIONALITE Américaine STATUT CIVIL En concubinage avec Butch, son golden Retiever de 3 ans STATUT MONETAIRE Suffisamment bon pour avoir un toit sur la tête et une quarantaine de mètre carrés d'appartement en 3ème étage avec balcon pour circuler ETUDES/METIER(s) Secrétaire/Assistant à la clinique vétérinaire SITUATION FAMILIALE Cadet ex-aequo d'une famille de trois enfants. Oui, parce que non il n'a pas de jumelle mais une sœur aînée Tamara, et une cousine adoptée par ses parents après le décès des siens et qui a le même âge. Deuxième homme de la famille en somme TRAITS DE CARACTERE « Monsieur je sais tout ». Pas pour faire chier, seulement parce qu'il fait tout ce qu'il fait en pensant à bien. Il pense sincèrement faire les meilleures choses et les faire comme il faut, alors forcément, il est souvent d'une mauvaise foi déconcertante, voire arrogant et n'admet que rarement et très difficilement avoir tord. Avoir un avis tranché sur chaque chose n'aide en rien. A l'inverse, il est toujours le premier à aller aider les autres, un coeur sur la main qu'il serait fichu de perdre avec cette envie, ce besoin de répondre aux attentes des autres, parce qu'il est toujours à leur écoute même sans le montrer. Du coup, c'est aussi quelqu'un d'attentionné, mais terriblement borné. Son sens de l'organisation est par ailleurs tout à fait personnel. Patient et romantique, il attend son « élue ». Simple, il profite de la vie et la prend comme elle vient. GROUPE not so young anymore hélas



home isn't a place. It is a person.
 And we are finally home.

( ✍ )


Ѿ En Octobre 2004, après son diplôme de fin d'études, il est parti en France, à Calais pendant 6 mois puis à Lille pendant 18 mois. ѾIl est rentré par surprise pour le Thanks Giving de 2006 Ѿ Parce qu'il adore les surprises. Les cadeaux surprise, les gâteaux surprise, les fêtes surprises, les visites surprises… Et même les pains surprise… ѾA la base, il est menuisier ébéniste, mais certains évènements ont fait avorter son projet puis il a trouvé ce boulot à la clinique. ѾIl y a adopté Butch, son Golden Retriever en Mars 2013 alors que le chiot de 6 mois avait été abonné avec une patte brisée. ѾSa table basse de salon et son comptoir/bar ont été dessinés et fabriqué par lui mais il ne s'en vante guère ѾIl entame le boulot tous les matins à 8h mais se lève à 6 pour promener son chien. ѾTous les matins, c'est le même déjeuner : café serré et pancakes. Mais le dimanche, c'est « pancakes panda » ѾC'est un vrai homme, entendez par là qu'il adore la viande rouge bien saignante et les BBQ au cours des quels il joue aux hommes des cavernes. ѾDe France, il a ramené un goût pour le Bordeaux et le fromage. Ѿ Son idole absolue c'est Sean Connery, vieux. Ouais, parce que ce mec a drôlement la méga classe quand même. ѾLe ménage ? Il adore, surtout passer l'aspirateur en slip, presque nu avec la musique à fond. Il a en réalité développé ce goût pendant son adolescence… Oui, il fallait nettoyer après les concours de glissades dans le salon et autres soirées impromptues. ѾIl aime les choses raffinées, mais pour autant certainement les prout et les bling. Ѿ secrètement – ou pas – il attend la femme de sa vie. Parce que selon lui, chaque personne a une âme sœur et qu'on le rencontre qu'une fois, alors mieux vaut ne pas la laisser filer. ѾIl aime faire du bateau, la navigation, les voiles, le large… Mais quand on a ses moyens, on se débrouille… A coup de ménage chez de riches propriétaires qui acceptent de les lui prêter pour quelques jours. ѾIl aime le sport, en fait beaucoup et notamment la boxe et le running qu'il pratique régulièrement avec sa sœur aînée TamTam. Mais aussi l'escalade, la varape et le vélo. ѾIl DETESTE toutes les friandises à base de cacahuètes, genre les M&M's, les Reese's, les snickers &co. Mais allez comprendre, il adore la purée de cacahuètes salées Justin's. Ѿ Il aime les cornichons, genre vraiment. 1 pot nature, pour l'apéro ou le goûter ça lui va très bien. Ѿ Adore les chocolat, presque pur, 90 % minimum. ѾAsperges, poivrons et abricots sont ses grands amis. Ѿ Il est nul en cuisine, même suivant une recette simple à la virgule près, le résultat n'a rien à voir avec ce qui était attendu. La seule chose qu'il maîtrise ce sont les pancakes et les BBQ. ѾIl aime les femmes à lunettes, et pas à cause de l'adage. Juste parce qu'il trouve qu'une simple paire de lunettes donne un charme et un sex-appeal fou à une femme, presque plus que de hauts talons.



pseudo, prénom – Je n'en ai plus dans ce milieu depuis longtemps. Mon dernier était Westea (me semble-t-il) âge – vingt-quatre ans (ouais, je ne rajeunis pas) comment avez-vous connu le forum? – il paraît que j'ai une sœur ici Cool commentaire(s) - écrire ici. personnage – Famille  crédit(s) - fade out . avatar – Robert Buckley.


Dernière édition par Matthew Vreeland le Dim 10 Juil - 19:02, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t609-ma-vie-mon-cul-mon-chien#9092 http://parenthood.forumactif.org/t611-quand-je-serais-grand-je-ferai-pinocchio
Matthew Vreeland

avatar

Messages : 14
Pseudo : Grumpy Pancake
Id details : Robert Buckley - Shiya
Age : Trente ans
Job/studies : Secrétaire à la clinique vétérinaire
Status : Célibataire
Family portrait : Fils cadet "ex-aequo"
Equipe : Foxy-Fox

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 15:58




we leave something of ourselves
behind when we leave a place

( ... )

- Papa, maman, ça y est, je pars. Le salon était calme ce soir d'Octobre. Avec le froid qui gagnait déjà la région, un feu ronflait tranquillement dans la cheminée tandis que son père lisait les résultats sportifs et sa mère un de ses romans favoris. Il n'avait pas encore vu où étaient cachées ses sœurs mais à n'en pas douter elles allaient rappliquer en vitesse.
- C'est bien mon chéri, passe le bonjour à tes amis. Ne rentre pas trop tard en revanche, je voudrais que tu vienne avec moi demain en ville, j'ai deux ou trois choses à voir avec toi... En relevant à peine la tête de son livre, sa mère lui avait gentiment sourit. Elle n'avait pas compris. Son père non plus d'ailleurs, qui avait vaguement acquiescé de loin.
- Non, vous ne comprenez pas.. Ça y est, j'ai assez d'argent pour mon billet d'avion et le trajet en train. Je pars pour la France demain matin...
- Comment ça ?! Quoi ?! Mais… Mais non ! Tu ne nous as pas prévenu, nous nous n'avons rien préparé !Jack dis quelque chose enfin !
- Maman, vous savez très bien que ça fait plus de trois ans que j'économise le moindre cents pour y aller. On était d'accord, après le diplôme de fin d'étude – que j'ai eu avec mention je te rappelle – si j'avais assez d'argent, vous me laissiez partir… Après tout oui ! Ils en avaient déjà parlé. Plusieurs fois même, et sérieusement en plus. C'était le deal, il devait se débrouiller seul mais il avait le droit d'y aller. Découvrir un autre pays, une nouvelle langue. Apprendre la vraie vie loin de ce cocon familial si protecteur que pourtant il aimait tant. Il devait grandir, laisser un peu derrière lui toutes ses personnes qui prenaient si bien soin de lui. Devenir un homme passait par là. Pas question de faire la guerre ou de sauter en parachute, non. Aller ailleurs, découvrir cette petite portion de monde que tous les américains encensaient sans pour autant en connaître quoi que ce soit. Peut-être même parviendrait-il à trouver sa voie là bas. Parce que, franchement, il était loin de savoir quoi faire se vie là, tout de suite.
- Certes Matt, mais il était aussi convenu que nous vérifierions ensemble que tout était prêt pour ton départ... Oui,, bon d'accord. Mais les adieux c'est horribles, c'est déprimants. Tout le monde pleure, et puis franchement, quel chic ces regards emprunts de tristesse qui regarde un gros oiseaux devenir un point noir dans le ciel. Non merci, pas de drame, pas de scène de midinette. On était pas dans un film de filles mais bien dans la vraie vie là !
- Je sais… Mais vous savez aussi bien que moi que je déteste les aurevoir. Alors autant abréger nos souffrances, pas d'adieu. Juste un bonsoir et des nouvelles dès que je pourrais vous en donner. On est en 2004, il y a un internet partout ! Entre skype et tout le reste on pourra se parler souvent !
- Ah ! Ça y est ! Tu te casses ? Tu vas faire un tour de pâté de maison ?! Cette voix éclatante et toutes ces boutades allaient lui manquer, c'était sûr. Après tout, passer de deux sœurs givrées à lui, seul dans un pays inconnu allait tout changer.
- Comment ça tu pars ? Tu vas où ?
- Votre frère a décidé de partir en France sans rien nous dire ! Deux bouches bées, une mère qu'on aurait pu croire en colère mais que l'on devinait aisément plutôt inquiète. Et s'il aurait bien eu la chair de poule et envie de chialer comme une gonzesse – rien de macho ici, juste pas son style de chialer – Matt tentait de garder un sourire confiant. Il le préparait depuis si longtemps ce voyage qu'il était hors de question de se dégonfler.
- Et comment tu vas faire là bas pour vivre ? Tu comptes rentrer quand ? Touché. Ca, il n'avait pas vraiment prévu. Mais tout prévoir ça gâchait l'aventure, non ? Non. Mais avouer n'avoir pas tout prévu parce qu'il était nul en organisation c'était perdre la face. Alors, non, on dirait que ce n'était pas grave. Un homme trouve toujours une solution, non ?
- Je ne sais pas, mais je vais trouver ! Quand on veut on trouve toujours du boulot ! Et puis même s'il faut s'occuper des poubelles des autres ou je ne sais quoi, ben tant pis, je le ferais !
- Ça ne nous dit pas quand tu rentres ça...
- Et puis les poubelles c'est bien gentil hein, mais j'suis pas sûre que ce soit terrible... Sa mère avait quitté la pièce pour la cuisine où il l'entendait déjà ranger des choses qui étaient de toute façon déjà à leur place. Il savait que ce serait dur, même en essayer d'abréger la scène de départ au maximum. Partir sans rien dire était hors de question.
- Je ne sais pas non plus. Peut-être dans 3 mois s'ils sont trop méchants. Ou peut-être que je vais trouver une magnifique Française, et qu'on se verra pour un Noël avec douze enfants, de la baguette et du foi-gras. Il riait. Bien sûr qu'il n'aurait pas douze enfants, c'était quand même franchement trop. Mais une belle Française, avec du pain, du fromage et du vin rouge, franchement, ça s'envisageait agréablement comme cadre de vie, non ?

Il fallut encore de longues minutes pour que tout soit mis à plat et que tout le monde rassuré. Oui il partait à l'aventure mais pas sans y être préparé. Non, il ne restait pas parce qu'il avait trouvé un hôtel près de l'aéroport et que son train pour y aller (de nuit c'était moins cher) partait bientôt. Non, il ne fallait surtout pas l'accompagner parce que vraiment, c'était trop triste alors qu'il partait pour faire de jolies choses. Mais oui, il voulait bien un bon sandwich « spécial maman » et deux ou trois câlins de groupe. Non, vraiment, il n'avait pas besoin de trois anorak. Il n'y faisait pas plus froid qu'ici. Oui, il mangerait correctement et n'hésiterait pas à leur dire si la nourriture n'était pas bonne. Non, non, il ne s'aventurerait pas tout seul n'importe où et il irait à paris pour leur ramener des vraies photos, pas des carte postales pour touristes. Oui, il prendrait soin de lui. Oui, il essaierait de les contacter au moins une fois par semaine. Non, il n'hésiterait pas à leur demander un coup de main pour rentrer si ça n'allait pas et qu'il manquait d'argent.
Mais surtout, bien sûr qu'il les aimait et qu'ils allaient terriblement leur manquer. Et que bon, il s'arrangerait pour faire du ménage avec Michael Jackson, pour faire comme à la maison.
Oui, tout irait bien. Promis. En revenant, bientôt peut-être, il serait encore plus intelligent, beau, et génial qu'avant. Bon, peut-être pas plus beau, mais avec de beaux souvenirs et en ayant peut-être un peu grandi quand même.


( ... )
Le mois de Novembre était froid, que l'on se trouve en France ou à Seattle. Mais aux Etats-Unis, c'était le mois de la famille avec des dîner de Thanks Giving à rallonge et des discussions qui menaient inévitablement à des débats stériles mais que l'on reprenait joyeusement l'année d'après. En France, c'était Noël la fête de famille. Mais loin des siens cette période de l'année était tout de même moins festive. Même en compagnie d'une jeune femme adorable, géniale, belle, intelligente, cultivée et merveilleusement merveilleuse.
Oui, bon, d'accord. Il était effectivement tombé amoureux en France. Julie. 18 ans, en terminale littéraire qui voulait redonner aux gens l'envie de lire en devenant éditrice. Elle l'avait aidé à apprendre le français, à le lire et le comprendre surtout. Elle l'avait sensibilisé au théâtre, à la musique et cette façon de voir les choses tout à fait différemment. C'était une autre culture, mais réellement sympathique bien que ne vaillant pas la sienne. Et puis surtout Elle voulait faire ses études à Lyon puis faire un semestre en Suède, tandis que lui envisageait de rentrer après presque deux années passées dans ce pays.
Alors comme les adultes qu'ils étaient devenus, ils s'étaient séparé, on ne peut décemment pas construite une relation sur deux continent différents et tous deux aussi jeunes qu'ils étaient admettaient qu'ils ne souhaiteraient jamais quitter leur pays respectif.


 « Les passagers du vol 876 en direction de Seattle sont attendus à la porte d'embarquement. Nous vous prions donc de vous rapprocher de la porte 7A. Merci de votre attention.. Bien. Des boîtes de chocolat, ce fameux fromage qui commençait déjà a transformer l'odeur de ses vêtements – pitié, faites qu'il fasse froid dans la soute, s'il tourne je suis fichu, on va me taxer de terroriste – quelques cadeaux miteux bien touristiques, une tonne de bouquins en français dans le texte, et un stress immense. Deux ans qu'il n'était pas revenu. Trois mois qu'il préparait son voyage. Trois mois qu'il se demandait s'il pourrait revenir à temps pour Thanksgiving. Mais il y était. Mardi 14 Novembre 2006, son billet dans la main, trois fois plus de bagages qu'à l'aller, Matt se dirigeait d'un pas assuré vers la porte d'embarquement qui le ramènerait chez lui.

Il l'avait aimé cette France. Et il l'aimerait toujours – peut-être même y retournerait-il un jour – mais ce n'était pas son pays. Il y avait appris tellement chose avec cette langue, et cette culture si différente. Mais surtout, ces deux années lui avait apporté ce qu'il voulait réellement : il savait enfin quoi faire de sa vie. Matt avait appris un métier et appris qu'il pouvait être doué de ses mains avec du bois. Nul en dessin – absolument exécrable – incapable de planifier quoi que ce soit et encore moins de prévoir les plans d'un meuble, il devenait un artiste si vous lui mettiez les bons outils dans les mains, avec le plan adéquat. Les essence, les couleurs, les textures, la musique même des fibres que l'on ponce, brosse, coupe, visse n'avaient plus grand secret pour lui.
Il revenait avec cette certitude qu'il était au moins bon dans un domaine et qu'avec encore un peu de travail il arriverait à gagner sa vie.
Finalement, il n'était pas devenu plus beau – évidemment il était déjà tellement canon – mais certainement plus adulte. Alors il était temps de rentrer. La nuit devant lui, l'océan atlantique sous les pieds il rentrait à la maison après deux ans d'absence.
Il s'en étaient passé des choses en deux ans. Alors oui, il était au courant, il avait téléphoné à ses parents et à ses sœurs mais dans l'absolu, il avait tout loupé.

Mercredi 15 Novembre 2006, la maison n'était déjà plus très loin. Surprise comme il aimait les faire il n'avait prévenu personne. Il connaissait sa mère et savait qu'il y aurait également un part de dinde pour lui. Et autant que les scènes d'adieu qu'il fuyait, il trouvait potentiellement embarrassante les retrouvailles trop publiques. Autant profiter de ce moment en famille. Comme avant, comme s'il n'était jamais parti mais avec tant d'autres choses à raconter et à écouter.

Deux ans. C'était court, mais c'était très long aussi. Les rues avaient déjà un peu changé, les passants ne lui semblaient pas les mêmes que d'habitude. Ben oui mon vieux, t'es plus à Lille là, t'es à Seattle. Ce sont tes bons vieux voisins américains prêts à faire péter la dinde de douze kilos et la purée maison. La purée maison, la purée de maman et la sauce aux airelles. Mon dieu, la tuerie. Le bonheur.

Des mains gelées, trop de valises pour ne faire qu'un voyage jusqu'à la porte. De la neige sur le perron. L'envie irrésistible de se faire une surprise à lui aussi. Ne pas regarder par la fenêtre pour voir ce qu'ils font. Rester sage, droit, grand et sonner comme un visiteur lamba. Oui, c'était ça. Jouer les livreur de pizza décontracté et espérer que ce serait sa mère qui ouvrirait.

Jeudi 16 Novembre, Thanksgiving et l'envie de dire « merci mon dieu ». Un voyage, une vie gagnée et un retour en bercail à la meilleure période de l'année. Et, ça sent pas déjà la dinde un peu ? Tu croit que maman a fait une tarte aux noix de pécan ? Ou une tourte aussi ! Ouais, ce serait pas mal une tourte en plus, genre en entrée… Filet de bave à l'idée de ce repas qui lui avait manqué. Heu, mon vieux, y a peut-être moyen de sonner plutôt que de rêver encore de bouffe, non ? Parce que bon, t'es bien gentil là devant la porte, mais on se caille le cul, t'as pas tellement dormi depuis trois jour et putain, j'ai la dalle quand même aussi !

DIIIIIIIIIING DOOOOOOONG

Oui, c'est ça, j'suis un super livreur. Décontracté. « Oui, je sais c'était pas prévu, mais je voulais vous faire la surprise parce que je suie un fils extraordinaire. Et puis votre fils préféré aussi. ». c'est ça, joue là tranquille mon pote. Tranquille.


- Vous m'avez tellement manqué... Ah ben d'accord, paie la décontraction. La porte c'était ouverte, il étaient tous là. Tous les quatre. Etonné et abasourdi de le voir certes, mais finalement pas autant que lui. Espèce de chiffe molle tiens ! Ben voilà, c'est ça, prend les tous des bras et chiale, t'as raison, c'est un retour en grande pompe ça ! Un grand homme mon vieux, un grand homme ! Mais ta gueule, je m'en fou, je les aime.

Et putain, on est bien à la maison quand même.


- … je vous aime. au téléphone il ne l'avait jamais dit. Et là c'était tout bas, faudrait voir à ce qu'on ne l'entende pas trop quand même.

Non vraiment.


There's no place like home.


( ... )
- Clinique Vétérinaire de Seattle Centre, Matthew à l'appareil. un bloc note, un style, l'agenda ouvert en pleine page sur l'ordinateur et un œil sur un Golden tranquillement caché à sa place du mercredi. - Oui, je peux vous proposer jeudi soir, mais pas avant dix-huit heures… Oui ce sera bien Docteur Mitchel. Non, pas son remplaçant. Mais non Me Powell, je vous assure qu'il est tout aussi compétant. Non, non ! Me Powell, non, on a le droit d'être noir ET homosexuel, ça n'est ni interdit, ni une maladie… Oui, c'est ça, à demain Me Powell. A croire qu'il y a une nécessité d'être raciste ET con, quand on a dépassé les quatre-vingt ans. Non, vraiment, même ses tartes aux pommes ne rattrapaient pas son attitude bien souvent déplacée et peu sympathique.

Oui oui, secrétaire. Enfin assistant si on veut se la jouer chic. Les meubles ? J'ai arrêté, paraît que je ne pouvait pas en faire un métier. « Mais vous comprenez, ça ne fait plus. Les meubles d'ébénistes faits mains, ça ne se vend plus M Vreeland. Non, vraiment ! Trois boutiques ont fermé l'an dernier, je ne peux pas vous donner cette autorisation. » Le crédit ? Tu parles… « le problème, c'est que auto-entrepreneur, vous comprenez… Il y en a tellement qui ne réussissent pas.. Et puis franchement M Vreeland, l'ébénisterie ? Non, ça na plus d'avenir.. Et on ne peut pas dire que vous ayez des économies, ni une fortune personnelle ahaha... ». C'est ça ouais « ahaha », on se marre tient. Je t'en foutrait des…

Non, bon, on se calme hein. Ce boulot là, tu l'aimes en réalité, ce n'est juste pas tout à fait celui que tu voulait faire au départ. 7 ans que t'es là, et il y a même plus de clients qu'avant. Et soit honnête, t'aime bien t'occuper de ces bêtes là ! Hein ! Et le chien de ta vie, ben tu l'aurais pas connu si tu ne bossait pas ici.

- Oui, mon Butch ! T'as raison, elle fait chier la mère Powell ! Un jour elle trouvera le moyen de dire que t'es pas un vrai golden parce que t'a la patte avec moins de poils.. Un wouf d'approbation émana de derrière le bureau. Wouf qui fit sursauter deux ou trois chats de mémères du coin.
Le mercredi, le patron n'était pas là, et entre nous, c'était jour de fête, un Butch à ses pieds, un petit café avec tarte le midi entre collègues… Non, le mercredi était une journée un peu plus chouette que les autres.

Et puis franchement, pourquoi se plaindre ? Un boulot chouette, bien mieux qu'éboueurs, serveurs, barmans ou plongeurs – pas dans la mer hein, dans la cuisine – un appartement avec balcon s'il vous plaît. Une vie sympa, des potes toujours là pour le foot, les glissades raccourcies (ben oui, le salon de son appartement était quand même moins grand que celui des parents, mais à 30 ans, on évite de retourner chez papa et maman), de la boxe et du running avec TamTam. Des dimanches en famille. Des nouvelles graines rapportées par Harper sans qu'on soit vraiment sûr qu'elles se mangent… Des weekends en bateau à la condition de récurer le moindre centimètre carré pour M. Vlanik riche propriétaire qui ne s'en sert jamais.

Mais… Mais trente ans, toujours pas de femme de ma vie l'horizon… Oui, j'ai le chien de ma vie, m'enfin je vais pas lui faire des gosses quoi… Et c'est pas les mamies de la clinique qui prendront la place non plus… Ouais, ça c'est le seul truc pas cool. Bon, y a match ce soir ?! Fait péter les SMS, on va se consoler à coup de bière et pizza. Une bonne soirée de mecs, ça fait longtemps !

Comment ça, une semaine c'est pas longtemps ?!


Dernière édition par Matthew Vreeland le Dim 10 Juil - 20:33, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t609-ma-vie-mon-cul-mon-chien#9092 http://parenthood.forumactif.org/t611-quand-je-serais-grand-je-ferai-pinocchio
Nyla Reyes

avatar

Messages : 34
Pseudo : spf.
Id details : shay mitchell, cheap thrills
Age : twenty-seven yo.
Job/studies : chef, host of her own cooking show.
Status : married to mason but searching for happiness in other arms. above all mother of two angels.
Family portrait : adopted, middle child and now mother

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address: #2104, achor street
Neighbors:
Availability: (mason, cate ○ )

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 16:21

bienvenue sur le forum
bon courage pour ta fiche

_________________

- if i could find, find a way to be enough every day i would wait. if it don't work out then it don't work out, that's cool cause i know deep down inside, there's a need to fight for you -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t572-unsteady http://parenthood.forumactif.org/t600-restless-heart
Matthew Vreeland

avatar

Messages : 14
Pseudo : Grumpy Pancake
Id details : Robert Buckley - Shiya
Age : Trente ans
Job/studies : Secrétaire à la clinique vétérinaire
Status : Célibataire
Family portrait : Fils cadet "ex-aequo"
Equipe : Foxy-Fox

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 16:31

Merci Nyla !! ça fait tellement longtemps que je n'ai pas joué...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t609-ma-vie-mon-cul-mon-chien#9092 http://parenthood.forumactif.org/t611-quand-je-serais-grand-je-ferai-pinocchio
Tamara Vreeland

avatar

Messages : 64
Pseudo : young apple
Id details : alexis bledel (dreazy)
Age : 34 ans
Job/studies : Avocate spécialisée dans le divorce
Status : Veuve
Family portrait : Fille aînée adoptée

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 16:36

Oh tiens ma soeur qui joue le frangin

_________________
∞ I should ink your name on my skin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Marnie Eaton
(she's whiskey in a teacup)
avatar

Messages : 431
Pseudo : Sarah
Multinicks : daddy Eamon
Id details : JLaw, © twisted lips, tumblr
Age : twenty-five years
Job/studies : sports agent
Status : single
Family portrait : the terrible child of Eaton's family
Equipe : foxy lady

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address: berry street
Neighbors:
Availability: 3/3 available

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 19:07

Bienvenue parmi nous et bon courage pour ta fiche
Rob' est à toi pour 4 jours

_________________

people who say its a long story, mean it's a stupid short one that they are too embarrassed and couldn't be bothered to tell.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Vreeland

avatar

Messages : 14
Pseudo : Grumpy Pancake
Id details : Robert Buckley - Shiya
Age : Trente ans
Job/studies : Secrétaire à la clinique vétérinaire
Status : Célibataire
Family portrait : Fils cadet "ex-aequo"
Equipe : Foxy-Fox

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Dim 10 Juil - 19:24

Merci ! J'essaie de terminer ça rapidement ;)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t609-ma-vie-mon-cul-mon-chien#9092 http://parenthood.forumactif.org/t611-quand-je-serais-grand-je-ferai-pinocchio
Tamara Vreeland

avatar

Messages : 64
Pseudo : young apple
Id details : alexis bledel (dreazy)
Age : 34 ans
Job/studies : Avocate spécialisée dans le divorce
Status : Veuve
Family portrait : Fille aînée adoptée

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Lun 11 Juil - 19:35

Pour moi tout est ok I love you (je dis pas parfait parce que t'es ma soeur )

_________________
∞ I should ink your name on my skin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rayann Pritchard

avatar

Messages : 336
Pseudo : l'oisillon bleu.
Id details : sowon. - maknae (avatar). - tumblr (sign).
Age : twenty-four yo.
Job/studies : co-owner of a jewelery shop.
Status : lost in a whirlwind of thoughts.
Family portrait : eldest of a family of three children.
Equipe : little eagle.

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability: open.

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Lun 11 Juil - 22:01

j'aime beaucoup le personnage
je te valide avec plaisir ! bon jeu I love you

Citation :
Félicitations, tu es dans l'équipe FOX! n'oublie pas d'aller inscrire ton personnage au système de point dans ce sujet.

_________________
"change your heart look around you, change your heart it will astound you, i need your loving like the sunshine and everybody's got to learn sometime"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matthew Vreeland

avatar

Messages : 14
Pseudo : Grumpy Pancake
Id details : Robert Buckley - Shiya
Age : Trente ans
Job/studies : Secrétaire à la clinique vétérinaire
Status : Célibataire
Family portrait : Fils cadet "ex-aequo"
Equipe : Foxy-Fox

✤ LIFE TOGETHER ✤
Address:
Neighbors:
Availability:

MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   Mar 12 Juil - 19:43

Merci beaucoup ! (faudrait que je re-corrige quand même), j'ai revu des fautes de syntaxe )
Un petit lien ? J'ai avoir deux soeurs givrées très cool, j'me sens un peu seul
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://parenthood.forumactif.org/t609-ma-vie-mon-cul-mon-chien#9092 http://parenthood.forumactif.org/t611-quand-je-serais-grand-je-ferai-pinocchio
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Ma vie, mon cul, mon chien   

Revenir en haut Aller en bas
 
Ma vie, mon cul, mon chien
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [scan DE 2009] Bravo n°53: Woof! le chien de Bill & Tom
» [Question] Nom du chien de Tom et chien de Bill
» Race de chien
» disparition de lucas le chien de JOHNNY
» Chien ou chat ?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: II / SEA OF LOVE :: Follow me home tonight :: The great escape-
Sauter vers: