AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 what do you mean (doppy²)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: what do you mean (doppy²)   Dim 17 Jan - 15:33

Trying to catch the beat, to make up our heart
Don't know if we're happy or complaining

« Elle s’en sortira comme si rien n'était arrivé. Gosse de riche, frère avocat qui brigue le poste de maire, à quoi tu t’attends ? Ils arriveront sûrement à étouffer l’histoire, peu importe qu’elle ait du – » (sang sur les mains). Les derniers mots n’avaient pas été formulés, pas l’temps : c’était bien suffisant pour Darcy, suffisant pour mettre son poing dans le nez de ce con. Cela dit, elle avait pesé lourd, l’accusation. Même étouffée, elle résonnait dans les esprits, s’accrochaient au mur, relents aussi tenaces que l’odeur riche et ferreuse du flot carmin que pissait l’appendice nasal de l’insolent. L’altercation avait été brève mais intense, n’avait rien réglé, vraiment, mais Darcy avait ressenti une once de satisfaction en faisant claquer les dents du détracteur d’Elsie lorsqu’il avait surpris sa conversation à deux pas de la porte de sa cousine – voisin qui n’avait probablement rien de mieux à faire que s’ingérer dans la vie des autres à longueur de journées.

Ça datait de la veille et il n’éprouvait ni regrets ni remord mais, à l’heure actuelle, sa main endolorie soigneusement bandée était peu pratique et l’élançait désagréablement, le freinait considérablement. Il pesta tout bas contre son impulsivité en retentant un nœud de cravate potable pour la dixième fois (fou comme ce genre de gestes mécaniques pouvaient s’avérer compliqués lorsque faits avec une main un quart plutôt qu’avec deux) : croise, boucle, rabat, croise, monte, rabat, et fuck – Windsor foiré une fois de plus. Cole n’était même pas là pour lui filer un coup de patte, parti en sifflotant avec satisfaction après que Darcy lui ait annoncé qu’il passait la soirée avec Poppy (« Genre rencard ? Enfin ! » « Mais non non, bien sûr que non, c’est juste du dépannage, vas pas te faire d’idée. » « Yeah right, je te laisse quand même l’appart pour la nuit, au cas où », et clin d’œil lourd de sous-entendus sur fond de négations entêtées et exaspérées de Grey). Inutile de persister ; il laissa retomber sa cravate de part et d’autre de son cou, s’attela aux autres étapes de sa préparation et se présenta à la porte de Poppy deux petites minutes après l’heure convenue. « Très chic », commenta-t-il lorsqu'elle fit son apparition. Juste assez appréciateur, juste assez sobre ; il avait dit toujours amis et comptait bien s’y tenir. Affichant une moue un poil penaude, il fit glisser un pan de sa cravate entre le pouce et les phalanges immobilisées de sa main blessée. « J’aurais besoin de tes doigts de fée. If you don’t mind… » Elle n’avait vraisemblablement aucune raison de maîtriser les nœuds de cravate, mais il pouvait toujours la guider en espérant que le résultat soit plus convaincant que ce qu’il avait obtenu jusque-là.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: what do you mean (doppy²)   Mar 19 Jan - 11:21

Car, bien sûr, il avait fallu que les filles aient une vie sociale. Aient toutes des endroits où aller, quelqu'un qui les attendait quelque part. Laissant Poppy seule, se débattant avec le fermeture éclair de sa nouvelle robe pourpre. Glissière fine et cachée par un pan de tissu, commençant trop bas et finissant trop haut. Cette robe et ses cousines illustraient parfaitement pourquoi leur propriétaire avait préféré la colocation à la tranquillité de la vie seule. L'union faisait la force, et les troupes avaient déserté à un moment crucial. Elle s'était contorsionnée devant le miroir de sa chambre avec force gémissements agacés, jusqu'à ce qu'elle parvienne à placer le curseur là où il le fallait, pile entre ses omoplates. Il avait été hors de question d'attendre que Darcy se pointe pour réclamer de l'aide, Poppy avait été catégorique avec son reflet sur ce sujet. Ground rules, la clé de la réussite en toute chose. Lorsqu'il avait quitté la cuisine, le week-end précédent, en emportant avec lui la proximité électrique et la folie passagère – qui l'avait poussée à lui proposer à lui d'être son rencard – le constat avait été rude. Elle avait beau se rejouer mentalement toute la scène, du départ de l'"ami" de Poppy qui avait causé une guerre d'opinions au moment où sa traîtresse de bouche avait proposé à Grey de l'accompagner aux quinze ans du cabinet, elle ne parvenait toujours pas à comprendre comment l'un avait mené à l'autre. Tout ce dont elle était certaine, c'est que ça avait été sa faute à lui et à ce putain d'effet Darcy. Ce soir, c'était du sérieux, c'était black-tie, c'était professionnel. Poppy ne se rendait nulle part sans une stratégie en cinq points, et cette soirée qui n'était pas un rendez-vous en avait nécessité huit. Les trois premières étapes rejetaient tout contact physique n'étant pas absolument nécessaire, alors en matière de fermeture éclair, elle n'avait pu compter que sur elle-même. Pourtant, six minutes plus tard… "J'aurais besoin de tes doigts de fée." Elle se retint de rouler les yeux. Give me a break. Cela violait les points un, deux et quatre de son plan d'action, mais le tout était de n'y laisser rien paraître. Elle poussa un soupir tandis qu'elle réajusta les pans de la cravate afin de laisser tomber le grand plus bas. "Et comment tu t'es fait ça exactement ? T'es bien au courant qu'il est nécessaire d'ôter sa main de sous la chemise quand on la repasse ?" Elle ne fixa que ses doigts tout le temps qu'ils s'affairèrent à un ouvrage qu'elle avait longtemps exercé sur Maman Lisa, qui avait toujours préféré le costume au tailleur, et dont Hunter et Cole avaient souvent bénéficié. Elle avait peur que ça n'en soit presque ridicule, cette obsession à garder le regard sous la gorge, sous les lèvres, sous les yeux, là où les boutons de chemise ne révélaient rien. Elle s'accorda une seule pensée illégale : il sentait bon. "Voilà ! Tu t'en contenteras," dit-elle, excessivement enjouée, en se reculant d'un pas. Elle réajusta rapidement le col, lançant un regard à la dérobée à l'ensemble de la tenue. Mmmn he cleans up good. "Bon," s'exclama-t-elle en frappant dans ses mains, se rendant compte que son attitude de G.O. du Club Med risquait légèrement de crier "artificiel". "Le taxi devrait nous attendre." Elle se saisit de sa pochette, y glissa ses clés. Elle avait la situation bien en main. Peut-être estomper un peu le sourire Colgate, et tout le monde s'en sortirait intact.
Revenir en haut Aller en bas
 
what do you mean (doppy²)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VI/ TAKE A CUP OF TEA :: RP-
Sauter vers: