AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Last Friday Night # Valentin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Last Friday Night # Valentin   Ven 15 Jan - 10:30


       
tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.
       

      J'adorais nos soirées avec Warren. J'étais très famille et ces moments avec Ross ou Cole me manquaient. Mais, depuis que je faisais tout pour fuir ma grande sœur et cela depuis que James l'avait abandonné à quelques jours de leurs mariages. Mes soirées étaient assez ternes. Liam était toujours fourré à l’hôpital depuis l'accident de son fils. C'était peut-être mieux ainsi ? Nous aurions comme ça pas besoin de parler de ce baiser. Et, la présence de Warren avait aussi ce point positif, je ne pensais plus à Liam, à lui envoyer un texto. Je ne regardais plus mon portable et je profitais tout simple du danseur exotique. Avec son ami, je pouvais être moi-même. C'était horrible d'être avec sa famille et d'avoir l'impression d'être un monstre, un hypocrite. J'avais réussi à dissimuler ces sentiments jusqu'à là, mais à présent je ne pouvais plus me regarder dans le miroir. Comme je pouvais être moi-même ? Maintenant, que la seule image qu'avait ma famille de l'homosexualité c'était une image appuyé par James. Car, James était un enculé ! C'était certain ! J'avais autant de haine pour lui que le reste de ma famille. Il ne faut pas croire.

Ce soir, Warren ne travaillait pas, car non je n'aurais pas trouver la force de venir assister à l'un de ses petits shows. Je me refusais toute tentation. Je n'étais jamais rentré dans un club gay, une boite ou un bar. Je fuyais ces endroits comme la peste. Car, il fallait me voir faire tout pour ne pas paraître "anormal" : jean trop grand pour moi, tee-shirt de la vieille et chemise en flanelle. Oui, j'avais l'air d'un routier. Niveau hygiène : Je ne mettais pas coiffer au moins depuis noël dernier, on aurait dit que je m'habillais dans une friperie et niveau ablution, j'avais fait le strique minimum : brossage de dents et lavement du service trois pièces. Non, je n'avais rien de l'image du gay qui s'habillait qu'avec des vêtements de marques : celui qui se fait épiler le torse chez l’esthéticienne, qui se met de la crème sur le visage et qui empestait le parfum. Je ne dis pas que le danseur exotique est ainsi. Je parle bien-sûr en général. Et, en parlant de Warren, nous étions allés au cinéma nous mater le dernier Star Wars : le réveil de la force.

Nous étions ensuite aller nous boire quelques verres. Il devait être autour des minuit. Je ne regardais pas vraiment l'heure. Je dois dire. Je passais un bon moment, car j'appréciais particulièrement Warren. Il était le seul à savoir pour mon petit secret. Alors, je me lâchais avec lui ! Il fallait nous voir dans la rue. Surtout, moi, avec mon coup dans le nez. J'étais sur le dos de mon ami, comme s'il était ma monture et que j'étais son cavalier. Mes bras et mes jambes enserrant son cou et ses hanches. Je donnais un énorme coup sur ses fesses à l'aide de la paume de ma main. « Allez, avance ! Vieille jument ! Sinon, tu finiras en steak ! » Je venais mordre le lobe de l'oreille du danseur, non de façon sexuel - je vous arrête tout de suite - juste pour le fun. « C'est moi où tu as pris du cul ? Fais gaffe, tu vas plus rentrer dans tes costumes de scène minimaliste. » lui soufflai-je de mon haleine emportée à la bière blonde et autres liqueurs.

       
made by roller coaster


Dernière édition par Leon Boleyn le Ven 15 Jan - 22:33, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Last Friday Night # Valentin   Ven 15 Jan - 13:54

Normalement, la plupart des gens profitent de leurs soirées OFF pour se reposer. À la limite, ils font ce qu'ils n'ont pas forcément eu le temps de faire la journée, comme remplir de la paperasse administrative ou bien encore faire du rangement, se mettre à jour dans un quelconque domaine etc. Les options pouvant être assez longues.
Dans mon cas, j'ai décidé de faire autrement. Au lieu de me reposer, comme j'en ai l'habitude, je suis sorti. En même temps, je ne pouvais pas trop résister à ce genre d'appels. Et la personne qui me l'a fait est l'un de mes meilleurs amis (et frère d'un autre pote à moi) : Leon. Tout a commencé par un cinéma (le nouveau Star Wars – pour la 2ème fois) pour finir dans un pub.
J'étais le plus frais des deux. Sur le chemin du retour, je finis par porter Boleyn sur mon dos. Ses bras étaient autour de ma nuque alors que les miens le tenaient par les jambes. « Ta gueule ! » lui lançais-je quand il me surnommait jument. « Et mon cul t'emmerde, il est parfait. T'es juste jaloux ! »
Je finis cependant par le reposer sur ses deux jambes. En me retournant, je me retrouve face à lui, me collant un peu exprès. « Débrouille-toi à présent ! » Je lui lance un sourire coquin, pose ma main sur son torse et recule ensuite d'un pas. J'aime l'allumer, ça m'amuse plus qu'autre chose. Surtout qu'il ne se passera rien entre nous deux (normalement).
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Last Friday Night # Valentin   Ven 15 Jan - 22:33


     
tomorrow is another day and you won’t have to hide away. you’ll be a man, boy. but for now it’s time to run.
     

    Je venais rire aux oreilles de Warren. Donnant une nouvelle tape sur ses fesses.  « Moi, jaloux ? Tu rêves ! Et, arrête de faire ton rebelle. » Je prends à parti des passants sans la moindre gêne.  « Il n'est pas comme ça en temps normal. » Oui, j'ai vraiment un bon coup dans le nez.
Déjà, cela se voit direct, quand Warren me pose au sol. Je suis obligé de me tenir au lampadaire à deux pas de moi pour pas m'écrouler sur le trottoir. Non, je n'avais pas trop envie de l'embrasser. Mes "super sens d'araignée" se mettent en alerte quand Warren s'approche dangereusement de moi. Je détourne le regard, gêné et le rouge aux joues comme une petite jouvencelle.

Je reste attaché à mon lampadaire alors que mon ami me dit de me débrouiller tout seul à présent. J'offre une moue boudeuse. Puis, mon regard s'éclaire. Mon esprit embrumé par l'alcool s'accroche à l'enseigne d'un magasin fluorescent. J'attrape la main de Warren et je le traine de force avec moi. « Super une friperie. Viens, on va bien s'amuser. » Oui, pour un mec avec un coup dans le nez, une friperie ouverte 24/24 devient le nouveau Disneyland. Je pousse les portes et j'attrape la première chose qui me vient dans les mains. Un pull de noël immonde que j'offrirais même pas à mon arrière grand-père. Je le pose contre le torse de Warren. « Cela te dit, c'est moi qui t'habille et toi qui m'habille ? L'autre choisit des vêtements et l'autre doit les essayer sans avoir le droit de dire non. » Je montrais les cabines d'essayages plus loin. Des cabines assez vétustes. Un rideau à moitié déchiré. Ce qui m'enchantait déjà moi alors que c'était mon idée. Me déshabiller devant Warren et inversement...C'était dangereux pour moi...Très dangereux...

     
made by roller coaster
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Last Friday Night # Valentin   Sam 16 Jan - 13:26

« Arrête de toucher mes fesses ! » lançais-je alors, en « faux » avertissement. « Je sais que tu fantasmes dessus. » rajoutais-je ensuite, un petit sourire aux lèvres. Je lève les yeux au ciel et secoue la tête, quand Leon s'adresse aux passants. Voilà qu'il se met à faire encore plus l'idiot, l'alcool ne lui réussit vraiment pas.
Je finis par le poser sur ses deux jambes, en lui disant de se débrouiller. Nouvelle difficulté pour Boleyn : il se tient à un lampadaire pour ne pas tomber et tente (sans succès) de reprendre ses esprits. Après mon petit essai (non concluant) où je le touche et où le brun joue les effarouchés timides, je m'éloigne de deux, trois pas.
C'est alors que le peintre remarque une boutique. C'est tout juste presque s'il n'a pas des yeux rêveurs. Il me prend alors par la main et me traîne dans cette friperie. « Mais qu'est ... » Je le suis et me retrouve, quelques minutes plus tard, avec un pull de Noël peu flatteur sur le torse. Je continue donc de regarder Leon, sceptique. Qu'est-ce qui m'attend encore ?
J'écoute sa proposition. Elle est marrante, je l'avoue. Je regarde les cabines d'essayage qui, elles, sont moins attirantes d'un coup. « Comme si j'allais te faire confiance pour m'habiller. » Je m'éloigne de Boleyn et repère un tee-shirt rose fluo, moulant. « T'as qu'à porter ça toi, il va bien avec tes yeux. » Bien sûr, je faisais exprès de prendre un vêtement cliché pour gays.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Last Friday Night # Valentin   

Revenir en haut Aller en bas
 
Last Friday Night # Valentin
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RETRO JEUX VIDEO] "Night Trap" (3DO et MEGA CD)
» Vox Lil' night Train (un ampli pour Arnaud)
» Charles Valentin Alkan
» LATER THAT NIGHT...
» le nouveau single: "Up All Night"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VI/ TAKE A CUP OF TEA :: RP-
Sauter vers: