AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 (dollhouse) j³

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: (dollhouse) j³   Jeu 7 Jan - 18:45


— but are you smarter than me now? you're the prince of the playground little alphabet boy.


- What do you mean she doesn't like the dress? S'étant excusée auprès des invités partageant sa conversation, JJ écoute Martha lui raconter les méandres de la candidate tout en observant les habitants de Seattle en contrebas. Elle aurait du prendre son manteau, elle pense, tout en essayant de se protéger du froid hivernal en frottant ses bras nus. Le balcon n'était vraiment pas le lieu le plus pratique, bien que lui laissant la solitude recherchée. - It's a club Martha. What did she want do wear? Turtleneck? L'irritation particulièrement présente dans sa voix, elle finit par couper Martha, se demandant, encore une fois pourquoi cette dernière est incapable de passer une soirée avec les candidats sans l’appeler à la rescousse. - Put me on speaker. Il lui faut bien dix minutes pour faire réaliser à Sara que si elle ne met pas la robe, elle ne va attirer l'attention d'absolument personne et que les seins de Jessica seront sans l'ombre d'un doute l'attraction. Son absence physique a rendu les choses plus compliquées, et surtout plus longues qu'elle ne l'auraient été en réalité mais elle a réussi à rassurer Sara, à grand renfort de manipulation, sa culpabilité montant un peu plus à chaque seconde passée. Après avoir raccroché, elle prend le temps de respirer un bon coup, ayant envie de retourner dans le restaurant à peu près autant que de sauter du balcon. Quoi que, au moins la chute lui laisserait quelques secondes de répit.

Soldat en mission, elle glisse jusqu'au bar et commande un verre d'eau, ce sourire aux lèvres qui en charme plus d'un. Elle hoche la tête ici et là, récupérant son verre d'eau pour retrouver son cher et tendre (gag) fiancé. Elle s'infiltre dans leur petit groupe, son corps fermement ancré contre son côté. - Here. Elle attend un blanc pour ne pas les déranger outre mesure. - You know how you are after too much scotch. Elle récupère un verre de scotch à moitié plein, n'ayant pas la moindre idée de combien il en a bu auparavant. JJ le remplace par le verre d'eau, ajoutant à sa mise en scène un baiser sur la joue de Jonah et une légère grimace à ses compagnons. Ce n'est pas grand chose, des phrases lâchées ici et là, destinées à alimenter la machine a ragot. - Have you told them the last Bugsy's adventure? JJ passe un bras autour du torse de Jonah, persuadée qu'elle va les fusionner si elle continue. - This dog is adorable. Elle accentue adorable, comme la blonde qu'elle est. Détestable. Abominable. Exécrable. Imbuvable. Pendable. Elle récite intérieurement pour l'aider à faire passer cet adorable qui lui brule encore la gorge. L'air de rien, elle sirote le scotch de son fiancé, achevant la dernière scène d'un spectacle si bien huilé. - Like his owner. Elle profite des aw et ah des invités pour placer un baiser au coin des lèvres de Jonah. C'est une pratique d'équilibriste, ne jamais tomber dans le sarcasme constant, ne pas l'étouffer de compliments, mais elle devient meilleure JJ, de jours en jours, de semaines en semaines. De quoi lui faire froid dans le dos.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: (dollhouse) j³   Jeu 7 Jan - 20:19

DOLLHOUSE  
but you'll fight and you'll make it through, you'll fake it if you have to. and you'll show up for work with a smile, you'll be better, you'll be smarter. you'll be positive though it hurts. you'll be handsome and you'll be beautiful. you'll be happy. © okinnel.


Tu ne t’es pas vraiment rendu compte de l’absence de ta fiancée, trop occupé à sonder les membres du gratin qui se sont déplacés à l’évènement de ce soir. Des invités triés sur le volet dont tu connais la plupart, mais certaines nouveautés t’intéressent tout particulièrement. Notamment monsieur le sénateur, que tu n’as pas tardé à approcher afin de partager quelques banalités. Ce n’est que lorsque la voix suave de la blonde s’introduit dans la conversation que tu réalises que tu ne t’en es pas vraiment préoccupé depuis que vous êtes arrivés, et que tu aurais peut-être dû. - You know how you are after too much scotch. Le silence s’installe, gênant. Tu ne sais pas bien ce qu’elle signifie avec cet avertissement saugrenu, elle qui sait pertinemment que tu n'ingurgites jamais plus de trois verres lors de telles soirées afin de rester alerte et de ne pas perdre le contrôle de la situation, que c'est l'une des choses que tu supportes le moins. Elle n’a jamais eu le loisir de contempler tes prouesses sous l’emprise de l’alcool qui remontent à plus de sept ans, bien avant votre rencontre. Pour détendre l’atmosphère tu esquisses un sourire bienveillant à son encontre, échangeant les verres sans aucune protestation. Tu ne veux pas d’esclandre ce soir, pas avec la position des individus qui composent votre groupe éphémère. « I know honey, thanks god you’re here to take care of me. » Tu bois docilement une gorgée du verre qu’elle vient de te servir, comme pour indiquer à tout le monde que tu soutiens son geste et qu’elle n’est pas une castratrice qui vient de t’humilier en suggérant que tu danse à poil sur les tables quand tu abuses du scotch. Mais le doute s’instaure alors, malgré le baiser qu’elle dépose sur ta joue, réconfortant. Et la suite de ses mots t’inquiète davantage, provoquant presque une fausse route de l’eau que tu fais glisser dans ta gorge. Tu ignores si elle fait référence à Bugsy urinant sur son pull en cachemire ou déchirant la borderie d’ourson récemment achetée pour la naissance de l’enfant de l’une de ses amies comme s’il s’agissait de vulgaire papier toilette, mais dans les deux cas cela ne peut rien signifier de bon. Tu ne prêtes pas beaucoup d’attention à ta fiancée, mais si tu es bien convaincu d’une chose c’est qu’elle n’aurait jamais associé le mot ‘adorable’ à ton clebs. Jamais. Est-elle souffrante ? Ivre ? Rendue irritable par ses indispositions féminines ? Tu côtoies assez de politiciens vicieux et détestables pour comprendre que cette conversation ne va pas tourner à ton avantage. Que là où elle souhaite en venir n’est pas une destination où tu désires te rendre. Pourtant tu n’as rien changé à tes habitudes envers elle, rien qui aurait pu la décevoir, la vexer, l’agacer. Pas que tu te souviennes. Tu as même pris soin de lui signifier qu’elle était ravissante dans la robe à 10 000 dollars que tu lui avais offerte pour vos deux ans de couple, pour acheter son affection. Du moins tu y avais songé … Soudain, tu te demandes si tu l’as réellement fait, si tu n’as pas omis ce détail que tu juges sans importance mais auquel les femmes s’attachent futilement, dépendantes du jugement des hommes pour fortifier leur confiance en elles. « Like her owner you mean, but bugsy hasn’t such a beautiful dress. » L’assemblée rit de ton jeu d’esprit, mais après coup tu te demandes si ta fiancée va réellement apprécier que tu la compares à ton chien. « I’m sure they have other things more interesting to discuss honey, maybe you could bring the senator a glass of champagne ? » Et alors même que tu cherches à désamorcer la bombe dont tu perçois le compteur défiler, tu ne peux t’empêcher d’instaurer un nouveau malaise, reléguant ta compagne à une tâche moins intellectuelle que participer à la conversation de grandes personnes. En réalité tu cherches à l’éloigner de votre petit groupe, tout en lui signifiant l’importance de l’homme qui se tient à tes côtés. Traduction : ce type est l’une des clés de mon succès, arrête de parler du clebs.
Revenir en haut Aller en bas
 
(dollhouse) j³
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VI/ TAKE A CUP OF TEA :: RP-
Sauter vers: