AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 en toi, je tomberai (fannie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: en toi, je tomberai (fannie)   Mer 6 Jan - 0:55


en toi, je tomberai.

s'asseoir deux minutes pour combler un bonheur amer. ces filles sans nom, aux visages effacés, qui se déhanchent dans la foule, au rythme effréné de la contemplation. ce n'est qu'un spectacle. maquillées, coiffées, habillées dans l'idée d'être vue, dans l'idée de plaire et de pouvoir, encore une fois, fermer les yeux sur un torse brûlant. toutes ces nanas, plus belles les unes que les autres, qui crieront aux pervers lorsque les regards se poseront sur leurs seins qui se balancent. toutes ces salopes qui jurent par la pudeur et qui ont pourtant l'instable odeur de l'humiliation encrée dans les ongles. basil, la poitrine qui se gonfle doucement, humecte son sex on the beach. douce vodka. elle pique le nez, te renverse de l'intérieur. douce vodka. une dernière gorgée, et c'est l'apothéose. les yeux perchés au dessus de la piste de danse, c'est l'heure de la chasse. elle doit être là. il ne sait ni même comment elle s'appelle, et à vrai dire, il n'a qu'une vague idée de ce à quoi elle ressemble mais putain, ce qu'il peut l'aimer. les paupières closes, il sent ses lèvres sur les siennes. les doigts crispés, il sent ses cheveux qui filent au travers de sa main. l'adoration. l'admiration. l'obsession. il sourit doucement lorsqu'il la voit, entre ces mecs de bas quartiers. il la reconnaît entre mille. elle, avec sa crinière dorés, elle, avec ses émeraudes à la place des pupilles. c'est elle. plus que jamais, c'est elle. la jeune femme lui tourne le dos, entrainée par la musique elle ne semble voir basil. il s'empresse, se précipite. le barbu glisse ses mains sur sa taille et la tire contre lui. il cesse de sourire. l'expression vidé d'émotion. il est émerveillé devant tant de beauté. une oeuvre d'art dessinée avec des traits de visage. salut toi. murmure le basané avant de l'emporter au coeur de la foule histoire de la faire danser à la façon dont elle fait danser son coeur de grand homme.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Mer 6 Jan - 5:11

la tête dans les nuages,
à décrocher des planètes qu'elle gardera pour les coller au plafond au dessus de son lit pour s'éclairer pendant les longues nuits noires. la tête dans les constellations, pour lui faire oublier qu'elle est seule. dans l'univers, elle aime à croire qu'elle est faite de poussière d'étoiles. c'est plus joli que d'être humaine. c'est bien plus beau. et quand les hommes et les femmes la regardent, ils la voient briller et ça les fait rêver. lorsqu'elle danse entre les corps fades, ils n'ont d'yeux que pour elle. fannie te tisse des galaxies à t'en couper le souffle et t'écris des poèmes avec le souffle des comètes. c'est ce qu'elle se répète tous les soirs, lorsque plus rien ne va. elle voyage entre la piste de danse et le bar, entre la salle de bain et la ruelle pour fumer. elle fait ça toute la soirée, pour noyer la lente vie qui n'en finit pas de ne plus finir. entre deux chansons, il entre et son coeur s'affole. l'homme a fière allure, comme à son habitude. l'homme affiche ce sourire de confiance qui fait minauder toutes les demoiselles qui n'ont d'yeux que pour lui. fannie n'est pas la seule à admirer la façon dont il pose son corps sur le tabouret, la façon dont sa voix glisse entre les notes d'une musique trop forte pour se rendre jusqu'aux oreilles du barman pour demander un drink rosé et distingué. les humains dansent autour d'elle et fannie s'est figée dans le temps. elle a l'estomac tout retourné et elle a besoin d'air. elle sort rapidement, comme une étoile filante. elle s'abrite dans sa ruelle vide pour se fumer une clope trop rapidement, pour essayer de calmer ses pensées big bang. lorsqu'elle apparaît à nouveau dans la boîte de nuit, son esprit se tait. plus rien, que le drum n' bass de la musique trop forte qui fait vibrer sa cage thoracique. elle retrouve sa place près des corps comme si elle n'était jamais partie et elle s'oublie à nouveau.  elle sent des mains - ses mains - qui glissent contre sa taille et ses paupières s'ouvrent. il est là, face à elle. fannie lui offre ce sourire d'ange au goût de paradis. salut. qu'elle lui répond avant de se faire entraîner plus loin encore dans la foule. sur un air électro qui frôle le sensuel, elle fait doucement courir ses doigts contre le torse de l'homme en bougeant son corps comme personne ne semble le faire de nos jours dans les clubs. y'a comme une touche d'exotisme dans ses mouvements, une touche de charme, elle lui lance un sort. elle l’envoûte carrément, sans l'ombre d'un scrupule. ses mains vont toucher sa nuque, vont jouer avec ses cheveux. elle a envie de tout connaître de lui. fannie. et toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Jeu 7 Jan - 2:30


en toi, je tomberai.

c'est comme si la musique l'épousait. ce corps, ce sourire. basil est déconcerté devant tant de liberté. c'est bien ça ; une bouffée de liberté contenue à l'intérieur d'une gamine. les yeux posés sur ce bout de femme, rien ne peut les en détacher. même pas cette nana à la poitrine à l'air qui se déhanche à quelques mètres. il n'y a qu'elle, ça sonne comme une évidence. la reine de la nuit, il l'a entre ses doigts. alors basil sourit, un sourire d'une étonnante, et pourtant plaisante, tendresse. il suffit qu'un mot coule des lèvres de la princesse pour que basil puisse enfin frôler l'extase. une caresse, un vent d'air chaud riche en fraicheur. une voix, non commune, non banale. une voix que seuls les fous peuvent jurer d'avoir entendu. une voix tout droit sorti de l'olympe, là où règne les déesses de son genre. fannie, l'incroyable fannie. basil enserre sa taille de ses deux mains, presque fermement. par peur qu'elle disparaisse dans ce brouillard décadent, par peur qu'elle lui échappe encore une fois. arthur. poursuit-il en haussant l'un de ses sourcils. basil l'infidèle, arthur le séducteur. le mensonge est un masque, un costume qu'il se doit de porter dès que la nuit tombe pour ne pas tomber dans les draps du scandale. il aimerait bien lui dire la vérité à fannie lui. si basil écoutait son coeur, il lui ferait l'amour dans un bain d'or, il lui marmonnerait son amour jour et nuit. mais arthur n'est pas de cet avis. arthur est libre, et n'a rien à cacher. arthur ne connaît pas les limites. il est l'aigle des nuits. basil emprisonne la main fannie dans la sienne et l'extirpe de la foule. ensemble, presque comme deux enfants, ils grimpent à l'étage. dans ce salon dit vip mais où, passé deux heure du matin, tout le monde est libre d'y entrer pour une raison à élucider. un peu de calme. tu veux quelque chose à boire ? marmonne basil alors qu'il l'invite à s'asseoir sur un canapé. il fuit au bar, sans même attendre ou entendre sa réponse. il revient quelques minutes plus tard, avec ses deux tequila sunrise à la main. l'homme s'assied à côté d'elle, passe son bras derrière son dos et sirote déjà son verre. basil en oublie déjà les bonnes manières. cette odeur. elle l'enivre. il a envie d'elle, maintenant. il glisse sa bouche sur son épaule dénudée et fait trainer ses lèvres à l'intérieur de son cou. cette peau, c'est si bon. il jure alors de ne jamais s'en lasser. tu veux combien ? j'te donne tout ce que tu veux fannie. murmure le bellâtre.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Jeu 7 Jan - 3:42

fannie ne connait que le vide et la musique. elle n'est familière qu'avec ce trou dans la poitrine - près du coeur - et ces mélodies dans la tête. certaines personnes entendent des voix, elle entend des notes et elle danse en fermant les paupières. c'est sa berceuse, c'est ce qui calme son âme parfois trop lourde, c'est ce qui fait taire les pensées moroses. quand elle garde ses yeux clos, elle voyage dans un autre monde. elle voyage dans les rêves qui ne se réaliseront jamais, dans les rêves impossibles qui se doivent de rester fiction. si elle ouvre les yeux, elle a peur que l'homme s'envole, s'évapore dans la nuit encore jeune. entre deux souffles perdus, fannie entend la voix mielleuse de son interlocuteur se glisser un chemin jusqu'à ses oreilles. arthur. elle sourit, elle sourit toujours, la gamine. ça fait chavirer les coeurs, ça condamne les hommes à un désir brûlant capable d'en tuer plus d'un. enchantée. qu'elle laisse échapper de ses lèvres rosées alors qu'arthur l'entraîne dans un autre monde, complètement. peut-être que c'est lui, plutôt, qui fera chavirer le coeur de fannie. elle se laisser guider jusqu'au deuxième étage où les âmes semblent mourir après deux heures du matin. elle se pose sur le canapé et arthur lui souffle des mots tornades qu'elle n'arrive pas à attraper au vol. il part sans rien ajouter de plus et elle hausse les épaules, sans s'inquiéter. elle a vu dans ses yeux qu'il ne pourrait pas l'abandonner ici, qu'il avait vraiment envie d'elle. croisant les jambes, elle fait glisser ses doigts sur sa peau douceur de nuages pour y enlever quelques cendres d'une défunte cigarette fumée plus tôt dans la soirée. lorsqu'il revient vers elle, il porte deux verres d'alcool. elle comprend alors les mots incompris plus tôt. elle réduit la distance entre eux lorsqu'il se pose près d'elle et qu'il glisse son bras derrière son dos. elle porte le verre à ses lèvres pour avaler ce nectar sucré et alcoolisé. tout semble l'enivrer et les cieux s'effondrent sur sa tête d'ange lorsqu'arthur vient déposer ses lèvres contre son épaule et son cou. fannie perd le nord, fannie ne fait même pas attention à ce qu'il dit. elle n'est pas une pute, la demoiselle. tu crois vraiment que j'suis une prostituée ? elle n'est pas offusquée, sa voix n'est pas dure, elle est plutôt amusée. elle boit une gorgée de son drink avant de le déposer sur la table basse en face d'eux. son visage se pose près de celui de l'homme, sa barbe chatouillant sa douce peau de pêche. elle sourit encore. fannie pourrait sourire sur son lit d'mort. elle va chatouiller l'oreille d'arthur de son souffle chaud avant d'ouvrir la bouche. tu m'donnes ton corps, j'veux pas d'argent, j'veux ta bouche et puis tes cheveux et ton torse contre ma poitrine et tout ton être contre le mien... elle veut tout, fannie. faut lui donner tout. elle va déposer un baiser contre son oreille, contre son cou, contre sa mâchoire, puis elle stoppe sa course en face de ses lèvres. elle l'observe, un air gamin au visage, un air joueur.
tu veux jouer, arthur ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Jeu 7 Jan - 4:48


en toi, je tomberai.

désir et prostitution ne font qu'un pour le beau basil. il pense et respire avec des dollars. c'est une évidence bien certaine : les nanas ne s'attellent plus à la fellation par envie, mais par besoin. jamais rien sans rien disaient-ils. mais fannie est différente, et basil le comprend lorsqu'il bouffe ses mots, un à un, il les bouffe, il s'en goinfre. il rêve de pouvoir s'emparer de ce corps d'enfant, de cette peau à la couleur glaçon sans attendre, sans rechigner. sur ce canapé miteux. ne faire qu'un avec son éternelle jeunesse. la dévorer de toute âme. basil lève les yeux. le panneau des wc clignote au loin. un secouement discret de la tête, et un non catégorique qui résonne à l'intérieur du crâne. il est hors de question. les anges ne se font pas baiser dans le premier endroit venu. alors, il sourit. basil sourit, encore et toujours. c'est en la tirant par la main qu'il la délivre de ce maudit club. fannie, douce fannie. sa belle fannie. les clefs de sa caisse en main, son gros cylindré, il invite sa princesse à prendre place à bord du carrosse machiste. pas un mot, un silence lancinant pendant qu'ils longent les routent de seattle. la lune pique du nez, et les paupières de monsieur soleil brûlent d'impatience à l'idée de s'ouvrir. basil roule à toute vitesse. se fichant de la circulation, et encore plus de ce maudit code de la route. l'alcool ne fait que de monter, toujours plus fort. c'est donc ça la liberté ? il pivote vivement son visage pour regarder sa belle et sourit. non, pas comme les autres fois. basil rollier sourit véritablement, du fond du coeur. il allume son post de radio, zappe dans l'espoir de tomber sur un son qui le fasse vibrer littéralement. c'est bon. fenêtre ouverte, son à son maximum, le quadragénaire hurle. basil s'égosille en roulant à toute vitesse dans cette longue et interminable rue. seattle tremble. seattle sent le bonheur. seattle rêve d'amour.
et ce n'est pourtant que le début de basil et fannie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Jeu 7 Jan - 5:44

elle a envie de s'envoler loin d'ici. elle a envie que basil l'emporte très loin pour que cette vie terne et grise anthracite soit à des milliers de kilomètres derrière elle. ne serait-ce que pour une nuit, elle s'en fiche, elle s'en fou. la magie de ses yeux lui perce le coeur, elle ressent ce désir si fort de poser ses lèvres contre les siennes, d'avoir son corps chaud près du sien ne serait-ce que pour une nuit seulement. pour savoir ce que ça fait, de ne pas passer une nuit d'hiver seule dans un lit trop froid. à moins qu'il ne soit de ceux qui disparaissent après la baise. dans ce cas, elle le laissera partir sans un mot. fannie ne cherche rien, fannie laisse les gens partir et revenir parce qu'elle croit que le destin se charge de tout. elle est comme ça la poupée, elle ne se bat pour personne et personne ne se bat pour elle. on aime croire qu'elle a le beau rôle, qu'elle est au premier rang, mais en fait, ce n'est qu'une figurante. juré, elle t'empêche de respirer à un moment et, le jour d'après, t'en a oublié ses yeux verts parce qu'elle s'efface. dans la nuit noire, pourtant, avec basil qui la sort du bar à une vitesse folle, elle a l'impression d'être plus qu'un élément du décor. ça réchauffe un peu le coeur, ça fait fondre la glace nordique sur son coeur recousu à l'usure par un québec aussi décousu qu'elle. elle prend place dans la voiture d'arthur, elle cale son petit corps le siège en cuir et observe les lumières de la ville défiler à une vitesse folle. je peux ? elle lui montre le paquet de cigarettes, mais sans vraiment attendre sa réponse, elle en coince une entre ses lèvres et l'allume, prenant soin de cracher la fumée hors de la voiture, par la fenêtre ouverte qui laisse l'air froid lui mordre les joues. d'une oreille attentive, elle écoute l'homme s'époumoner et elle sourit. même qu'elle rigole. ça sonne comme le paradis, ce rire. t'es un personnage. elle l'admire du regard, elle n'a d'yeux que pour lui.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Ven 8 Jan - 16:51


en toi, je tomberai.

basil gare sa caisse, n'importe où, sans même s'assurer qu'il s'agit d'une place, et non du milieu de la route. il en sort vivement, et fait signe à son ange de le suivre. alors il court. basil court. il se ridiculise ouvertement, mais n'est-il pas bon de sentir toute cette joie en lui ? il semble être fou, avoir le cerveau complètement retourné mais la vérité est tout autre, basil se sent tout bonnement bien. les angoisses, la quiétude, les soucis, tout ça. c'est parti. oh oui, ça reviendra, et il le sait. mais monsieur rollier s'en fout. il s'en contre-fout. arrivé dans ce pars aux allures miteuses, le garçon se jette dans la pelouse fraichement humide et c'est en tirant sur le bras de fannie qu'il l'a mêle à sa chute. les deux amants d'une nuit, allongés dans l'herbe. les deux amants d'une vie, allongés au dessous des étoiles. ces étoiles qui brillent, mais qui luttent pour ne pas se faire effacer par l'arriver du jour. basil regagne sa respiration habituelle au bout de quelques minutes, et pivote sa tête pour regarder fannie. tu sais que t'es belle. lâche le garçon au bout d'une poignée de seconde. vraiment belle. ses yeux se frottent à nouveau au ciel, et du doigt il pointe ce qui lui semble être une constellation. t'es encore plus belle que toutes ces étoiles. pis basil part à rire tant sa phrase baignait dans le pathétisme. le pire, dans tout ça, c'est qu'il est sincère. il trouve vraiment que fannie n'a pas son égal, qu'elle est une merveille, un chef d'oeuvre de beauté. il la veut, et ce jusqu'à la fin de la nuit, et de la vie.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Ven 8 Jan - 17:25

elle mêle sa voix avec la sienne, sa voix d'ange, écorchée par la fumée des cigarettes qu'elle fume trop. elle se sent légère, un peu comme un ballon remplit d'hélium. arthur, faudra qu'il lui prenne la main et qu'il ne la lâche jamais pour ne pas qu'elle s'envole très très haut dans les cieux. il gare sa voiture elle ne sait trop où et il en sort. elle le suit - elle le suivrait n'importe où - et elle laisse tomber son mégot au sol. sa main se fait capturer par celle de l'homme et ensemble, ils se mettent à courir comme deux gamins en cavale. on ne sait pas où ils iront, c'est ce qui est excitant, c'est ce qui fait battre le coeur de fannie très vite. elle le trouve si beau, elle est touchée par cette âme qui cherche une jeunesse probablement trop tôt perdue. les vagabonds de la nuit s'arrêtent dans un parc et arthur laisse son corps chuter vers l'arrière, entraînant la belle avec lui. elle se pose tout près, l'observant observer le ciel, comme émerveillé par ce qu'il voit. comme s'il n'avait pas vu les étoiles depuis des années. elle sourit à son compliment, porte son attention vers les constellations pour observer ce qu'il lui pointe. plus belle que tout ça. fannie, elle sait qu'elle est jolie. mais que cet homme là, à ce moment précis, lui dise, ça dérègle son palpitant. elle reporte toute son attention sur ce nouvel amant d'une nuit - d'une vie - et elle sourit. elle sourit de gratitude. son corps se rapproche du sien, elle se redresse un peu juste pour pouvoir poser son visage au dessus du sien. elle cède à ce que son coeur lui cri: posant ses lèvres sur les siennes, elle lui offre un baiser étoilé, long comme la voie lactée. lorsque ce moment de tendresse est terminé, elle pose sa tête sur son torse, ce sourire serein au visage. tu dis ça à toutes les filles ou bien ...? ou bien elle est l'exception, la douce fannie ?
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Ven 8 Jan - 17:58


en toi, je tomberai.

fannie approche son visage du siens pour y lier à jamais leurs bouches avides d'amour. basil laisse ses paupières se cloîtrent sur elles-même, et c'est comme si elles ne s'étaient jamais fermées. des étoiles. il voit, respire et sent des étoiles, partout. leurs quatre lèvres s'adonnent à un tendre bal. le second s de du mot embrasser devient on ne peut plus factice. c'est comme frotter du bois à un silex, frotter une allumette. les corps s'enflamment, puis les coeurs s'emballent. il lui sourit, et avec cet air calme qui lui pend à la figure, il lui répond avec une douceur méconnue nan, pas vraiment. son index, ce drôle de curieux, vient effleurer chacun des traits qui constituent le visage de l'extraordinaire fannie. c'est comme si dieu s'était acharné à dessiner le bonheur sur une figure. c'est beau, elle est belle. j'suis plus du genre à dire des trucs comme basil met son poing devant sa bouche, et toussote avant de prendre une voix rauque et grave hé salope, tu la sens ma bite ? tu veux que jte défonce hein ! parce que ouais, le romantisme chez basil, c'est pas quelque chose d'inné. les maladresses des débutants, des grands enfants. alors il rit encore, en constatant ce qu'il venait de dire. pis il s'en fiche, alors il en rigole d'avantage. rire. ça faisait si longtemps. comment en l'espace de deux rencontres une fille pouvait changer un homme du tout au tout ? il l'aime déjà un peu trop sa fannie, il l'aime.
Revenir en haut Aller en bas
Invité
Invité



MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   Ven 8 Jan - 18:20

les coeurs battent à l'unisson. à eux deux, ils créent une symphonie sentimentale, comme s'ils se connaissaient depuis la nuit des temps. et pourtant... pourtant, ils ne savent rien l'un de l'autre. deux inconnus qui rêvent en paire dans un parc vide de présence humaine. rien que lui et elle et le bruit de la nuit urbaine en fond sonore. elle ferme un moment les yeux lorsque les doigts d'arthur tracent son visage gamin qui ne semble pas prendre d'âge avec les années. il a de grandes mains douces dans lesquelles elle pourrait enfouir son âme sans avoir peur qu'il l'égare au prochain coin de rue. elle écoute attentivement les mots de l'homme sans être choquée par ses propos durs. ils contrastent avec ce qu'il lui avait dit plus tôt. parfois, le romantisme s'envole, parfois, il disparaît. parfois, on le retrouve. son rire fait briller un peu plus la nuit, il vient se loger dans une partie du coeur de fannie. il y construit lentement une maison. la maison d'arthur dans le muscle cardiaque de la demoiselle. t'as pas la langue dans la poche. et elle mêle son rire au sien, parce qu'elle n'y peut rien, c'est comme ça. alors que les doigts de l'homme dessinent encore son visage, elle dépose quelques baisers contre son poignet lorsque sa main s'aventure trop près de ses lèvres. dis, arthur. elle marque une pause, elle l'observe de ses pupilles émeraude, émerveillée par les traits si particuliers de son visage. tu fais quoi, dans la vie ? elle a envie de le connaître, elle a envie de tout savoir sur lui.
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: en toi, je tomberai (fannie)   

Revenir en haut Aller en bas
 
en toi, je tomberai (fannie)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Billy Preston
» Johnny Test

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: VI/ TAKE A CUP OF TEA :: RP-
Sauter vers: